• Pinterest - Black Circle
  • Facebook Black Round
  • Instagram Black Round

© 2016 Kim Goyon Graphisme

En tête à tête avec moi-même...

August 11, 2018

Avant, j'avais horreur d'être seule. Face à moi-même, je me demandais bien ce que je pouvais faire. Ma seule compagnie ne me suffisait pas. Je suis la 2e dans ma famille, alors peut être que cela a joué. Je suis née avec une soeur, j'ai toujours passé mon temps avec elle ou avec mes parents. Donc depuis ma naissance, je n'ai pas vraiment eu le temps de m'habituer à être en solo.

 

Et puis en grandissant je me suis entourée d'amies avec lesquelles je passais tout mon temps après l'école, le soir au téléphone, le week-end, et même les vacances. J'ai toujours refusé de partir seule en colonie de vacances. L'idée de partir seule en voyage m'horrifiait, même si on me disait que j'allais m'y faire des copines, le point de départ me déplaisait.

 

J'ai commencé à découvrir un aperçu de solitude au moment où j'ai quitté le cocon familial et que j'ai pris mon studio sur Paris. J'ai appris à me réveiller seule, à prendre le petit déj toute seule, à m'occuper le week-end et quelques soirs en semaine. Et cela s'est plutôt bien passé car ces moments étaient assez limités, de courte durée et c'était souvent des moments de repos.

 

Là où j'ai vraiment découvert la solitude, c'est lorsque j'ai plaqué mon job de RH pour lancer ma petite entreprise. Je me suis retrouvée à passer toutes mes journées chez moi, seule pendant que tout le monde bossait à son travail. Des journées entières, seule, sans rythme imposé, sans tâche ordonnée. Seule avec moi-même. Autant vous dire que j'ai eu beaucoup de mal au début. Cela m'a angoissée. Tout ce vide, tout ce temps, cette solitude... Car autant vous dire que quand on lance son activité, les commandes ne se bousculent pas au début ! Les contacts avec les partenaires, fournisseurs et autres non plus. C'est plutôt très calme les premiers mois, puisqu'il faut tout mettre en place. Donc le téléphone ne sonne pas, vous n'avez pas de mails à traiter, une ou deux commandes dans le mois, pas de client qui vous contacte pour un point ou un autre. C'est le désert au début, donc les journées ne sont pas remplies. C'est le vide ! 

 

Ce vide que je fuyais depuis toute petite était donc là, je ne pouvais plus trop y échapper. Et quand le vide est là, on se retrouve face à soi. Et c'est là que, une fois les angoisses passées, cela devient intéressant. On commence un travail d'introspection pour calmer ses angoisses et puis finalement faire connaissance avec soi-même. Chose que je n'avais finalement jamais faite auparavant. Il était grand temps me direz-vous ! J'ai donc fait connaissance avec ma personne, et j'ai décidé de m'occuper d'elle comme de ma meilleure amie. Chaque matin je lui demandais comment elle se sentait, quelle était son humeur. Ensuite, j'ai découvert ce qu'elle aimait vraiment faire dans la vie, ce qui lui faisait du bien. J'ai réalisé qu'à force de fuir les moments seule, je ne m'étais jamais vraiment occupé de moi. Alors j'ai commencé à faire du coloriage, puis j'ai fait du yoga devant Youtube, j'ai commencé à cuisiner en prenant le temps, sans regarder la montre. J'ai pris l'habitude d'aller me balader, chaque jour, autour de chez moi. J'ai commencé à écrire aussi, pour libérer mes émotions et mettre des mots dessus. Je me suis initiée à la méditation. J'ai pris le temps de faire du sport un matin sur deux, avant de faire quoi que ce soit. Bref, je me suis occupée de moi telle une vraie éducatrice de centre de loisirs. Et alors j'ai commencé à adorer la solitude. J'ai aussi compris pourquoi je n'aimais pas être seule avant, je ne savais pas m'occuper de moi ! 

 

Aujourd'hui, j'adore être entourée, mais j'aime tout autant les moments que je passe seule. Qui l'aurait cru ?! Quand mon chéri part au travail le matin, je n'ai plus peur du vide. Il faut dire que depuis mon activité tourne et que je n'ai plus autant de temps pour moi, les journées sont bien remplies. Mais j'ai parfois des semaines plus calmes, notamment en août. Mais je sais aujourd'hui occuper ce temps à bon escient. Et quand je dois passer une soirée où un week-end seule, je suis ravie ! Je sais que je vais aller au "Centre aéré de Géraldine" le temp d'une soirée ou pendant deux jours et ne faire que des choses que j'aime, et cela me réjouit ! 

 

J'en suis même arrivée à partir quelques jours en vacances, seule. Chose qui ne me serait jamais venue à l'idée avant ! Je suis partie 4 jours seule, certes dans la petite maison de mes parents. Mais c'était une première pour moi et je compte bien renouveler cette expérience que j'ai adorée. Vivre à mon rythme pendant quelques jours. Manger ce dont j'ai envie, au moment où j'en ai envie.  Faire uniquement des activités qui me plaisent, et ne pas regarder la montre car personne ne m'attend. Etre libre, être à mon écoute, être bienveillante et attentive avec moi-même, voilà encore un joli bonheur que je vous recommande vivement !

 

Et ce qui est magique avec ces moments de solitude, c'est que lorsqu'ils se terminent, on est encore plus heureux et on profite encore plus des instants où l'on est bien entouré !

 

Pour terminer, je citerai ce proverbe kurde :

" La solitude est le nid des pensées."

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mes jolis bonheurs ce sont vous !

September 1, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents

September 28, 2019

November 17, 2018

October 27, 2018

September 22, 2018

Please reload

Archives