• Pinterest - Black Circle
  • Facebook Black Round
  • Instagram Black Round

© 2016 Kim Goyon Graphisme

J'ai arrêté d'avoir peur !

June 30, 2018

Avant j'étais la reine de pétochardes, mais vraiment ! Depuis toute petite j'ai toujours eu peur de tout, aussi bien de petites que des grandes choses : peur de la nuit, peur de tomber, peur de me faire mal, peur d'être (mal) jugée par les autres, peur d'être déçue, peur de ne pas y arriver, peur de me tromper, peur de n'être pas assez bien, peur de ne pas être aimée, peur de manquer, peur d'aller trop vite, peur de ne pas aller assez vite... et la liste pourrait continuer encore et encore. J'ai grandi avec cette peur, j'ai appris à vivre avec, j'ai fait beaucoup de choix en fonction de ces peurs, j'ai organisé ma vie autour.

 
Et ça m'a plutôt réussi, en un sens, puisque grâce à cette peur, j'ai 33 ans et je ne me suis jamais rien cassé, puisque je n'ai jamais pris de risque ! J'ai réussi ma vie, grâce à ma peur de manquer. Enfin, réussi sur le papier hein ! J'ai signé un CDI à la sortie de mon école de commerce, moi qui avais si peur du chômage j'ai fait mon maximum pendant mes études pour avoir un emploi stable à la sortie de mes études. J'ai trouvé un homme, moi qui avais peur de la solitude, je me suis mis un coup de pied aux fesses pour le trouver. Je me suis mariée avant mes 30 ans, moi qui avais si peur de ne pas respecter les "codes" et de ne pas faire les choses en temps et en heure. J'ai fait une belle carrière dans les RH, moi qui avais peur de ne pas réussir je me suis dévouée pendant 7 ans à ma carrière pour la faire bien évoluer. J'ai bien gagné ma vie, moi qui avais peur de manquer. 

 

Oui mais voila, ma peur m'a aussi gâché la vie, avouons-le. Parce que même si sur le papier elle m'a permis de réaliser ce que je pensais être MES objectifs de vie, j'ai réalisé après coup qu'elle m'a surtout permis d'écrire une vie qui ne me ressemblait pas. Elle m'a poussé à suivre un chemin qui n'était pas le mien, qui ne me correspondait pas et surtout qui ne m'épanouissait pas vraiment. La peur a dicté ma vie et je n'ai fait que suivre ses indications, je l'ai laissé faire. 

 

Alors un jour, j'en ai eu marre d'avoir peur. J'ai pris conscience que j'avais peur de tout et que je fuyais tout. J'ai décidé d'affronter ces peurs, les unes après les autres, pour les amoindrir et me rendre compte que j'étais capable de les surmonter. Ainsi, j'ai commencé à arrêter d'avoir peur du regard des autres. J'ai décidé de me moquer de ce que pensaient les autres de mois, et tant pis s'ils ne m'aimaient pas. Finalement, c'est si agréable de vivre pour soi, en mettant son égo de coté. J'ai commencé à faire mes propres choix (alleluia !!), et tant pis si cela ne correspond pas aux codes de la société et que cela inquiète mon entourage. C'est si bon d'écouter sa petite voix intérieure et d'avancer vers un chemin qui ne ressemble à aucun autre. J'ai décidé de prendre des risques, et tant pis si parfois je tombe et je me fais mal. Mais bon sang que c'est bon de se lancer, d'oser se jeter dans le vide ! J'ai décidé de faire confiance à la vie, et tant pis si elle ne m'amène pas à l'endroit que j'avais prévu au moment que j'avais prévu. La plupart du temps la vie fait bien les choses, tout se passe toujours au mieux quand je fais confiance. J'ai décidé de faire confiance aux autres, et tant pis si parfois ils me déçoivent. Mais c'est si bon de se laisser porter par une rencontre, de ne pas être sur sa réserve, d'échanger sincèrement. J'ai décidé de partir à l'aventure, et tant pis si je fais des détours. Mais je me sens tellement vivante quand je le fais ! 

 

Affronter ces peurs, les unes après les autres, m'a pris un certain temps. Il a fallu les accepter, les observer, et me prouver qu'elles n'avaient pas de raison d'être. Et il me reste encore quelques unes !! Mais depuis que je n'ai plus peur, ou disons moins peur !, j'ai enfin l'impression de vivre pleinement ma vie !! Je fais de la moto avec mon chéri et j'adore ça (et tant pis pour le risque de l'accident!), je fais des voyages magnifiques à l'autre bout du monde pendant lesquels je sors de mon confort (et tant pis si je pars à l'inconnu), j'ai monté ma petite entreprise (et tant pis si je n'ai aucune certitude sur l'avenir) , je profite de l'instant présent et j'arrête de me torturer avec le futur (où serais-je, comment allons-nous faire?).

 

J'ai encore plein de choses que je veux faire, maintenant que je n'écoute plus mes peurs. Je veux faire du saut en parachute, je veux faire un tour du monde, je veux faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle, je veux découvrir le Pérou et le Japon, je veux faire un road trip en moto avec mon chéri, je veux me faire d'autres tatouages, je veux VIVRE A FOND ! Et comme dirais mon chéri : "La peur n'évite pas le danger". 

 

Je terminerai cet article par une citation plus connue et que j'adore de Nelson Mandela :

« J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mes jolis bonheurs ce sont vous !

September 1, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents

September 28, 2019

November 17, 2018

October 27, 2018

September 22, 2018

Please reload

Archives