• Pinterest - Black Circle
  • Facebook Black Round
  • Instagram Black Round

© 2016 Kim Goyon Graphisme

Clouée au lit, youpi !

April 7, 2018

La semaine dernière j'ai été clouée au lit deux jours à cause d'un mauvais virus. Et là, vous vous dites : "Mais en quoi c'est un joli bonheur, elle est maso ou quoi ?!".

 

 

 

 

Et bien, quand je me suis réveillée le premier jour et que j'ai compris que j'étais mal au point, je n'ai pas tout de suite été ravie. J'ai compris que je n'allais pas pouvoir travailler, que j'allais devoir tout mettre en pause. Et quand on travaille à son compte et seule, cela peut être très stressant. Puis, quand j'ai vu que je n'étais même pas capable de rester debout, je me suis dit que j'allais vraiment m'ennuyer !

 

Finalement, quand j'ai fini par accepter la situation, vers midi, j'ai commencé à regarder par la fenêtre. J'ai observé le ciel, les nuages, les rayons de soleil (coup de chance, il faisait beau ce jour là, chose devenue rare!). J'ai regardé les oiseaux faire leurs allers et venues. Bref, j'ai lâché prise, j'ai relâché la pression que je me mets chaque jours pour en faire un maximum, et j'ai changé mon rythme. Je me suis mise en mode "deux de tension" et j'ai commencé à profiter. 

 

 J'ai pris le temps de savourer mon thé, alors que d'habitude je le prends en travaillant. J'ai écouté de la musique, en écoutant vraiment ! J'ai regardé par la fenêtre, écouté les oiseaux chanter. Bref, je n'ai rien fait, je me suis laissée aller. J'ai flâné, au lit !

 

 

Cela faisait tellement longtemps que ca ne m'était pas arrivé. Je suis comme vous je pense, je vis a 1000 à l'heure, je gère 15 trucs en parallèle, je me fais des To Do List pour ne rien oublier. Et dans la rue, je ne marche pas,  je cours !  Bref, c'est le rush tous les jours !

Et là, grâce à mon corps, j'ai été forcée de ne rien faire pendant deux jours. Deux jours pour divaguer, profiter, écouter, me relaxer. 

 

Au bout de quelques heures de farniente, mon imagination a commencé à revenir, et de nouvelles idées sont arrivées, pour mes créations notamment. Je me pose des questions en ce moment sur l'image de marque des Jolis Bonheurs, sur ma stratégie de communication sur les réseaux. Je n'y vois plus clair ces derniers temps, je me pose pas mal de questions qui restent sans réponse. Et là, dans ce moment apaisé, calme et vide de toute activité, mes réponses sont arrivées, petit à petit, des images sont apparues, comme par magie ! 

Cela m'a rappelé que dans nos vies surchargées et surmenées, nous oublions parfois que les moments de calme ont du bon. Des vrais moments de détente où l'on ne fait vraiment RIEN.  

 

C'est important car ce sont pendant ces moments qu'on prend le temps de souffler, de se calmer, de casser notre rythme infernal. Et c'est ainsi que la créativité peut arriver, qu'elle peut s'exprimer. Cela laisse de la place aux nouvelles idées pour arriver, aux réflexions de fond pour se faire. 

 

Et finalement, c'est exactement ce dont j'avais besoin ces derniers temps. Les projets se bousculent, côté pro et perso depuis quelques mois (oui oui bien sûr je vous en dis plus très très vite !!), et je ne prends pas le temps de me poser. Même quand je prends parfois des demi-journée off, c'est pour faire le ménage ou aller faire les courses (mon chéri ne comprend vraiment pas le sens que je mets derrière une journée off !!).

Donc là, c'est mon corps qui a pris le contrôle, et il a finalement eu raison (comme souvent...) ! Comme quoi les petits bonheurs de la vie ne ressemblent pas toujours à ce que l'on pourrait croire. Ils se dissimulent parfois derrière de mauvaises nouvelles, ils se cachent, ils se déguisent les petits coquins! Les jolis bonheurs ne sont pas toujours emballés dans un beau paquet cadeau, il faut parfois faire l'exercice de les reconnaitre. 

 

Après ces trois jours de repos forcés, je me sens reboostée et pleine d'idées ! 

Quand le corps n'a plus de force pour faire quoi que ce soit, cela laisse de la place à l'esprit pour s'exprimer et aller chercher de belles choses en nous. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je terminerai comme à chaque post, par une citation :

"La flânerie est utile, c'est un bain de santé qui rend la vigueur et

la souplesse à tout l'être."

Henri Frédéric Amiel

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mes jolis bonheurs ce sont vous !

September 1, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents

September 28, 2019

November 17, 2018

October 27, 2018

September 22, 2018

Please reload

Archives